Rechercher dans Le Paratge des Sirènes

jeudi 7 septembre 2017

L'Écho des Sirènes, juin 2017

© Pierre Tissot
Pierre, disparu de la salle de rédaction depuis le printemps, n'est toujours pas revenu avec le pévé de la réunion viellistique du mois de juin.

Ne désespérons pas, son papier nous arrivera un jour…





vendredi 1 septembre 2017

L'Écho des Sirènes, mai 2017

© Pierre Tissot
Il semblerait, que lors du dernier Paratge, le cahier dans lequel avait été brouillonné l'article résumant la soirée ait été dérobé par un fin connaisseur de littérature et de chose viellante.

Zut, nous ne saurons rien de cette soirée…

Pierre, dès que le document est retrouvé, fais-nous signe !





mardi 29 août 2017

L'Écho des Sirènes, avril 2017

© Pierre Tissot
Dès lors que nous arrivons, avec Patrice, des chiens menaçants jappent dans la bâtisse (remarquez l’alexandrin !). Pour un peu, nous nous sentirions préposés aux postes, et nous ficherions, en manquant d'amabilité, quelque journal dans la gueule de l'un de ces cabots.
Mais, bien polis sous nos casquettes, nous entrons discrètement dans le chenil.

Tout en profitant de la mélodieuse fin de l'atelier de la première mi-temps, nous libérons nos propres et sages toutous de nos grands paniers de voyage. Marie, Magalie, Camiiille, Jean-Brice, Fabien et Jean-Pierre, mènent un sextet aussi efficace et bien peigné (sauf Fabien, peut-être) qu'un combo argentin : ça swingue, ça tangue.

Camiiille et Jean-Pierre nous laissent leurs places ; c'est du coaching poste pour poste, l'on se croirait en plein match de Ligue des Champions. Patrice et moi sommes un peu impressionnés, un peu sous pression, au moment d'entrer en jeu : va falloir tenir le résultat, pour cette deuxième mi-temps enjouée.
Pat a d'ailleurs du mal à trouver le rythme : il commence — sans que personne ne le remarque trop — par interpréter "P… de toi" (Georges Brassens), dont le titre est assurément dédié, actualité oblige, à l'une des candidates à la présidentielle française 2017.

"Doctor Feg", avec un seul f © Blowzabella

Fabien, manivelle à la main — à défaut d'un peigne —, entame alors "Doctor Fegg" ; une composition qui a vu le jour à une époque où il n'avait encore rien à coiffer sur le chef. Nous lui faisons remarquer que, d'une, le titre exact est "Doctor Feg", de deux, qu'il faut la jouer un tantinet moins vite : à 20 km/h, au lieu de 200 km/h. Patrice s'y colle, immédiatement ; ayant probablement mal entendu la consigne, il s'emploie à l'exercice, main gauche à 400 km/h.

Nous reprenons. En respectant les limitations de vitesse : le permis à points se perd rapidement, comme nous le rappelle, justement, un autre candidat à l'élection présidentiel, qui s'immisce sur un petit écran posé devant nous, alors que nous soupons.


Pascal

mercredi 19 juillet 2017

Un mot fléché : vielle ?

D​es mots fléchés, avec le vocable qui nous rassemble toutes et tous autour de la même passion ? Non ??! Est-ce possible : vielle serait cet instrument à cordes de la définition ? (En cliquant sur l'image, l'on y voit mieux.)



Sans remplir les cases de cet exercice déniché par Eva, l'on ne saura.
C'est l'été, et vous êtes dans une chaise longue : à vos crayons !

Pascal

mercredi 10 mai 2017

À vendre : vielle de 1884/85
commande de Béchonnet à Pajot

C'est décidé : vous voulez acheter un bel instrument, et vous filez en quête du vide-grenier dominical, pour dénicher la vielle de vos rêves. Une Pajot, une Pimpart, une Nigout, une reluisante Chougnard® d'époque ?

Entre les services en fausse porcelaine, les almanachs, les pupitres d'écoliers  et les copies de violon Stradivarius, vous avez, enfin, repéré le stand où de jeunes gens qui ne savent rien à l'art et à la poésie sonore se débarrassent d'une machine infernale qui prenait poussière dans les combles de cette vieille maison de village achetée en viager il y a si longtemps.

Voici les détails d'un instrument nouvellement en vente, dont l'annonce vient d'arriver à la rédaction du Blog qui bourdonne.
Il serait dommage que cette vielle ne joue plus, et qu'elle finisse en vitrine à subir les assauts du chauffage central…


Vielle à roue Joseph Béchonnet, commandée à Pajot
À vendre, cette vielle fabriquée circa 1884/85
Révision par un luthier, nécessaire
Vielle ronde
Six cordes
Tête sculptée
Accord actuel en Sol/Do
L'histoire de cette vielle est rappelée par le courrier adressé par Béchonnet à Pajot.







































Prix : 4000 euros
Contact : leparatge [a] gmail.com