Rechercher dans Le Paratge des Sirènes

samedi 23 février 2019

10 ans du Paratge · Fête de la vielle > #info2


Psssst…
Pssssst… Pssst…
Une horde bruyante et bourdonnante fonce vers Tourbes, ça sonne et hurle, une véritable chiennerie !

La manif se prépare, ça dérape dans les virages et ça crisse.
Sûr, c'est la Fête de la vielle !

Vous souhaitez vieller avec la horde, dans les rues, sur la place du marché, au café, sur scène ou plus discrètement ? Contactez le Paratge (adresse mail, ci-contre) !

Les Dix ans du Paratge... c'est le 1er mai à Tourbes !
Bourdons… concerts… apéro… bœufs… lutherie… blablabla… balèti géant…

Répétez-le autour de vous !


Le vielleur masqué

mercredi 6 février 2019

Une vielle à schtroumpf

Nous avons toutes et tous lu, et relu, maintes fois, durant notre enfance, et plus récemment encore, les aventures des Schtroumpfs. Et celle intitulée Schtroumpfonie en ut, pareillement. Il s'agit de cette histoire qui va nous intéresser, ce jour d'hui. Qui va nous rafraîchir des mémoires enfouies, assourdies par des années de bourdonnements.
Sa première publication est parue dans le journal Spirou, en 1963 (l'on taira quel vielleux du Paratge était déjà en âge d'acheter la bédé, à sa sortie... — Qui a dit « le Schtroumpf gourmand » ?!) À une époque, il est vrai, où les instruments de musique à chanterelles ne figuraient plus qu'au parc des derniers groupes folkloriques.

Et pourtant, Peyo et Yvan Delporte — des lustres avant notre ami Pierrot et sa plume — inventent notre instrument préféré au détour d'une petite bulle, sans prétention aucune, presque perdue au milieu de planches bleues et des râleries, dignes d'un Père Chougnard s'escrimant sur l'établi, de Gargamel.

C'est notre schtroumpfette, Marie, l'iris non encore entamé par quelque précoce presbytie, qui a repéré ce qui n'aurait dû échapper à nos lectures passionnées et répétées : aux ordres du Grand Schtroumpf, le peuple du petit village-champignon court dans tous les sens, qui à la recherche d'une percussion, qui en quête d'un instrument à vent (non pas d'une cornemuse, apprécions l'élégance de Peyo et Delporte !) ; et l'un d'eux, probablement le plus sensible, motivé comme nous le fûmes jadis alors que nos mains ne connaissaient pas encore la perle de l'instrumentarium traditionnel et que nous quêtions la moindre manivelle fichue dans un corps de luth, n'a qu'un dessein : dénicher une... vielle !

Une vielle à schtroumpf, rendez-vous compte !


Schtroumpfonie en ut © Peyo et Yvan Delporte
                  
Nous avions tourné les pages de milliers de bandes dessinées, fouiné chez Gotlib, chez Zemeckis, chez Fournier, interrogé inlassablement nos contes anciens, mais, sans l'insistance et l'intuition de Marie ― qui a, probablement, confisqué ladite bédé à l'un de ses élèves indisciplinés ―, cette vielle serait éternellement restée dans l'oubli, prenant la poussière dans quelque musées des livres illustrés...

Allez, c'est mercredi, rendez-vous en Pays Maudit : allons schtroumpfer nos vielles, nous avons une  Schtroumpfonie en ré/sol à schtroumpfer ! (Et pour l'auberge schtroumpfagnole, n'oubliez pas votre panier à salsepareille…)


Pascal